Groupe Violet – Conte E

La reine glacée et transformée en grenouille

dessin 3

Il était une fois un roi et une reine qui habitaient ensemble dans un château protégé par des gardes. La reine avait une baguette magique.
Il y avait une sorcière qui habitait dans un arbre maléfique avec son dragon. C’était un dragon qui crachait de la glace. La sorcière voulait prendre la place de la reine : elle voulait se marier avec le roi et jeter un sort à la reine pour la transformer en grenouille et la mettre en prison.

Un après-midi la reine partit se promener dans la forêt près de l’arbre maléfique de la sorcière. Elle s’arrêta en chemin pour cueillir de belles framboises et des mûres, quand tout à coup le dragon de la sorcière apparut. Le dragon glaça la reine et emporta le glaçon à la sorcière, dans la haute tour de son arbre maléfique.

Quand la sorcière vit la reine glacée, elle se mit à rigoler très fort :

« Ah Ah Ah Ah Ah ! Maintenant, je vais la transformer en grenouille et je pourrai me marier avec le roi ! »

Elle prépara une potion magique. Elle mit dans son chaudron des champignons  empoisonnés, un serpent de Zanzibar, des cafards et un crapaud baveux. Elle remua et  dit une formule magique :
« Abracadabra, abracadabrouille, je te transforme en grenouille ! »
D’un coup, la reine se mit à rétrécir et à verdir. Puis, elle se mit à sauter et à croasser.
Aussitôt, la sorcière l’attrapa et l’enferma dans une boîte en carton.

La sorcière partit retrouver le roi mais en arivant devant le château les gardes l’arrêtèrent :
« Arrêtez-vous, vous n’avez pas le droit de rentrer dans le château, vous êtes une sorcière !
– Ah, ah, ah, ah !!! »
Et la sorcière les transforma en cailloux. Elle pénétra dans le château et alla dans la salle du roi. Il eut très peur mais la sorcière lui dit : « Mariez-vous avec moi sinon je tue la reine, ah, ah, ah, ah ! »
Le lendemain ils se marièrent. Mais le roi était très triste car il aimait très fort la reine. La sorcière, elle, était très méchante avec tout le monde dans le royaume.
Un jour, le roi réfléchit, réfléchit et il eut une idée.

 Il prit la baguette magique de la reine et s’approcha des cailloux près de l’entrée du château.Il leur lança la formule : « Abracadabra, abracadagarde, que les cailloux redeviennent des gardes ! »
Aussitôt dit, aussitôt fait !
Puis, le lendemain matin, très tôt, pendant que la sorcière dormait encore, le roi et ses gardes allèrent vers l’arbre maléfique. Le dragon dormait encore. D’un coup de baguette magique, le roi le transforma en rocher. Et vite, il alla délivrer la reine. Il ouvrit la boîte en carton et dit la formule magique :
« Abracadabra, abracadareine, redeviens ma reine. »
Aussitôt dit, aussitôt fait.
Le roi et la reine partirent retrouver la sorcière pour la faire disparaître à l’aide de la baguette magique.
Ils vécurent très heureux dans leur château et ils eurent beaucoup d’enfants.

dessin 4

Groupe Violet – Conte D

Le voyage en montgolfière

conte1

Il était une fois, un petit garçon  Maxime qui voulait découvrir le monde en montgolfière. Alors, il partit avec son chien, son sac, un bâton et une corde. Il commençait à monter dans les airs, quand tout à coup, un oiseau vint le voir et lui dit : « Bonjour, pourrais-je monter dans la nacelle et vous accompagner ? » Maxime dit oui à l’oiseau. L’oiseau monta dans la montgolfière et la montgolfière continua à voler doucement. Elle allait  de plus en plus haut et elle volait au-dessus du Portugal. Un aigle approcha de la montgolfière et dit : « Bonjour, s’il vous plaît, je peux monter dans la montgolfière ? » Maxime et l’oiseau furent d’accord et dirent «Tu peux rentrer ! » Après avoir volé une petite heure, Maxime, l’oiseau et l’aigle décidèrent de s’arrêter dans un petit village du Portugal pour acheter de la nourriture. Au moment de remonter dans la montgolfière, une énorme mygale toute noire avec de grosses taches vertes sur la tête demanda à Maxime : « Petit garçon, est-ce que je pourrais faire un bout de voyage avec vous ? » Le petit garçon, effrayé par la mygale, ne savait pas quoi répondre. Maxime réfléchit puis dit à la mygale : « Tu sais, nous sommes déjà quatre dans la nacelle, il n’y a plus de place pour toi. » La mygale était bien déçue. Maxime lui dit alors : «Si tu veux venir avec nous, fabrique un fil et accroche-toi à la nacelle. » Maxime, son chien, l’oiseau et l’aigle remontèrent dans la montgolfière pendant que la mygale tissait un long fil. La montgolfière repartit dans les airs mais, tout à coup, le fil de l’araignée commença à se casser.

conte2

« Au secours ! » cria-t-elle. Vite, Maxime lui jeta la corde pour l’aider. La mygale l’attrapa et monta dans la montgolfière. Elle était très contente. Le chien, l’oiseau et l’aigle étaient soulagés, eux aussi, que la mygale soit sauvée. Ils rigolaient tous ensemble. Finalement, la mygale faisait peut-être peur mais elle était gentille et ils lui trouvèrent une petite place dans la montgolfière. Ils devinrent des amis inséparables et ils continuèrent ensemble leur voyage autour du monde pour découvrir d’autres pays.  

Groupe Violet – Conte C

La comptine des animaux

Jamais on n’a vu
Jamais on ne verra
La famille PANDA
Danser avec les chats
Le papa panda
Et la maman panda
Et les enfants panda
Sont bien trop gros pour ça !

noir et blanc
Jamais on a vu
Jjamais on ne verra
La famille COCHON
Prendre un bain clapoti clapota
Le papa cochon,
Et la maman cochon
Et les enfants cochon
Aiment trop la boue pour ça.

cochons

Jamais on n’a vu
Jamais on ne verra
La famille BOURDON
Nager avec un thon
Le papa bourdon
La maman bourdon
Et les enfants bourdon
Sont partis en avion !

jaune bleu marron

Jamais on n’a vu
Jamais on ne verra
La famille Oiseau
Qui va nager dans l’eau.
Le papa oiseau
La maman oiseau
Et les enfants oiseaux
Mouilleraient leurs plumes pour ça.
poussins
Jamais on n’a vu
Jamais on ne verra
La famille lapin
Qui va manger le pain.
Le papa lapin
La maman lapin,
Et les enfants lapin
Se lèvent trop tard le matin.
marron

Jamais on n’a vu
Jamais on ne verra
La famille marmotte
Manger de la compote
Le papa marmotte
La maman marmotte
Et les enfants marmotte
Mangent tous des carottes

marron aux yeux bleus

Jamais on n’a vu
Jamais on ne verra
La famille Grenouille
Manger de la ratatouille
Le papa Grenouille
La maman Grenouille
Et les enfants Grenouille
Mangeront tous des nouilles.

tortues

Jamais on n’a vu
Jamais on ne verra
La famille chouette
Faire de la trottinette
Le papa chouette
La maman chouette
Et les enfants chouette
Jouent de la trompette !

Groupe Violet – Conte B

La petite boule blanche

La petite boule blanche

Si j’étais un poussin,poussin1
Dit la petite boule blanche,
Je serais sortie d’un œuf,
Je serais toute jaune,
J’aurais deux yeux,
J’aurais un petit bec pointu,
J’aurais du duvet tout doux,
J’aurais deux petites pattes
Et je sauterais dans les flaques d’eau…

ChaperonSi j’étais le petit Chaperon Rouge,
Dit la petite boule blanche,
J’aurais un visage rose peau,
J’aurais un chaperon rouge,
J’aurais un manteau rouge,
J’aurais des bottes rouges,
Je porterais un panier avec une galette et un petit pot de beurre,
J’irais voir ma grand-mère malade
Et je n’aurais pas peur du grand méchant loup.

Si j’étais la sorcière,sorcière
Dit la petite boule blanche,
Je serais moche,
J’aurais un nez crochu,
Et des verrues sur le visage.
J’aurais des ongles griffus,
J’aurais un chapeau noir et pointu,
Je sentirais mauvais
Et je volerais dans les airs avec mon balai.

fée

Si j’étais fée
Dit la petite boule blanche,
Je serais belle et gentille,
J’aurais de grandes ailes brillantes,
J’aurais un beau chapeau pointu,
J’aurais une belle robe avec des paillettes,
J’aurais une baguette magique
Et je transformerais les crapauds en princes charmants.

.

Si j’étais un pirate,pirate
Dit la petite boule blanche,
Je porterais un chapeau noir.
J’aurais un œil caché.
J’aurais un crochet au bout de mon bras.
J’aurais une épée.
Je marcherais avec une jambe de bois.
J’aurais un navire
Avec un drapeau noir
A tête de mort
Et je serais le capitaine Crochet !

conte3Si j’étais un oiseau.
Dit la petite boule blanche,
J’aurais des plumes.
J’aurais des ailes.
J’aurais un bec orange et pointu.
J’aurais deux grandes pattes.
Je pourrais voler dans les airs et me poser sur une île déserte.
Je picorerais des graines, des miettes et des vers de terre.

princesse
Si j’étais une reine
Dit la petite boule blanche,
Je pourrais aller sur un trône.
J’aurais une couronne en or avec des pierres précieuses.
J’aurais des serviteurs et des gardes.
J’aurais un cheval.
J’aurais un château en pierres et en or avec deux immenses tours.
Et pour me protéger, j’aurais un dragon qui cracherait du feu.

dragonSi j’étais un dragon,
Dit la petite boule blanche,
J’aurais une grande queue pour fouetter les méchants qui m’attaquent,
J’aurais une grande bouche pour cracher de grandes flammes,
J’aurais de grandes dents qui font peur,
J’aurais aussi de grands piques sur le dos,
Des cornes très pointues
Et une belle couleur rouge.

Groupe Violet – Conte A

Les aventures d’Alban au Guizmo

taureau chien enfant

Il était une fois, pendant l’hiver, un petit garçon aux cheveux blonds et aux yeux bleus qui s’appelait Alban. Il habitait dans un cirque, le cirque Guizmo. Un soir, il se promène avec son bébé panthère, Crapouille. Quand, tout à coup, un taureau très furieux, rouge de colère, apparut.

Alban s’approcha du taureau et lui demanda :
– Pourquoi es-tu en colère ?
– Je voulais faire un numéro de jonglage dans le cirque Guizmo mais le directeur n’a pas voulu. Il a dit que je n’étais pas un animal de cirque, répondit le taureau.

perplexe
– Je connais bien ce cirque, viens avec moi pour montrer ce que tu sais faire, lui dit Alban.
Alban, Crapouille et le taureau prirent la direction du cirque quand, tout à coup, une chouette très furieuse, rouge de colère, apparut.
Alban s’approcha de la chouette et lui demanda :
– Pourquoi es-tu en colère ?
– Je voulais faire un numéro de funambule dans le cirque Guizmo, répondit la chouette, mais le directeur n’a pas voulu. Il a dit que je ne suis pas un animal de cirque.
– Je connais bien ce cirque, viens avec nous pour montrer ce que tu sais faire, dit Alban. Alban, Crapouille, le taureau et la chouette prirent la direction du cirque. Quand tout à coup, un loup furieux, rouge de colère, apparut.
Alban s’approcha du loup et lui demanda :
– Pourquoi es-tu en colère ?
– Je voulais faire un numéro d’acrobate mais le directeur du cirque n’a pas voulu. Il a dit que je n’étais pas un animal de cirque.
– Viens avec nous. Je connais bien ce cirque. Tu nous montreras ce que tu sais faire, dit Alban.
Alors, Alban, Crapouille, le taureau, la chouette et le loup prirent la direction du cirque. Quand, tout à coup, un renard, rouge de colère, apparut :
– Pourquoi es-tu rouge de colère ?, demanda Alban,
– Je voulais faire du cirque et sauter dans des cerceaux de feu, mais le directeur n’a pas voulu,
– Viens avec nous pour nous montrer ce que tu sais faire !
Les animaux et Alban font une réunion, Les animaux montrent leur numéro à Alban.
Alban trouve que c’est bien fait et il appelle le directeur pour lui montrer les numéros des animaux.
Le directeur dit que c’est merveilleux et accepte que les animaux rentrent dans le cirque. Les animaux vont s’entraîner pour un spectacle. Le public dit que c’est très joli et applaudit.